Flandre: Epuration ethnique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Flandre: Epuration ethnique

Message par 6clopes le Mar 16 Mar - 13:00

Une Rhodienne interdite de propriété à… Rhode

MICHELLE LAMENSCH
mardi 16 mars 2010, 10:23

Une Rhodienne a été privée du droit de propriété à Rhode-Saint-Genèse en vertu du décret « Wonen in eigen streek » (ndlt: habiter dans sa propre région) qui cible les zones d’extension d’habitat. Par Michelle Lamensch

Après les Bruxellois qui se voient refuser l’achat d’une maison à Oostduinkerke (Le Soir du 2 mars), après les Molenbeekois interdits d’acquisition à Dilbeek (Le Soir du 4 mars), voici la Rhodienne privée du droit de propriété à… Rhode-Saint-Genèse.

Lundi, la Commission d’évaluation provinciale (CEP) du Brabant flamand a informé son notaire qu’Alexia Philippart de Foy ne présentait « pas de lien professionnel, familial, social ou économique suffisant avec la commune ».

Le refus d’achat se fonde sur le décret « Wonen in eigen streek » (lire ci-contre). Curieux : le décret ne cible que les zones d’« extension d’habitat ». Or la maison visée par Mme Philippart de Foy est située en zone d’« habitat », depuis le 7 avril 1998, sur décision du gouvernement flamand, comme l’atteste la commune de Rhode-Saint-Genèse.

Alexia Philippart de Foy est domiciliée à Rhode, avec son compagnon, depuis 2008. Ce dernier y est propriétaire de leur maison, depuis 2006. La fille du couple, âgée de 1 an, fréquente une crèche de Rhode et est déjà inscrite à la « kleuterschool De Hoek », à Rhode, toujours, pour la rentrée scolaire 2012.

Depuis trois mois, « tous les samedis, durant 4 heures », Alexia Philippart de Foy, qui travaille pour une société de Diegem, suit des cours de néerlandais à la « Gemeenschapsleergangen voor Talen en Techniek » à Rhode. « Je veux, dit-elle, connaître la langue de la région où j’habite et je veux que ma fille parle aussi le néerlandais. » Six autres membres de la famille habitent la commune.

Récemment, le couple a décidé de se séparer. Mme Philippart de Foy, qui a la garde de l’enfant, a trouvé une maison, à Rhode également, qu’elle désire acheter.

Même si la maison convoitée n’est donc pas visée par le décret, l’acheteuse a insisté pour que la clause suspensive, prévue par ce décret, soit mentionnée dans le compromis, signé le 9 mars. Un dossier a été envoyé à la CEP, pour autorisation. Celle-ci s’est réunie, le 11 mars. Et, le 15 mars, la réponse est tombée chez le notaire : refus d’achat…

Pour justifier l’achat d’une maison à Rhode, où demeure également le père, le couple avait évoqué les « facilités géographiques » liées au bien-être de l’enfant : éducation, enseignement, intégration linguistique. Le couple mentionnait aussi les horaires professionnels contraignants du père, psychiatre travaillant en privé, et de la mère, par ailleurs amenée à se rendre régulièrement à l’étranger.

« Je fais tout pour m’intégrer en Flandre !, lance Mme Philippart de Foy, les Flamands veulent que nos enfants apprennent le néerlandais mais ils nous privent des moyens d’y accéder ! »

La signature de l’acte est fixée au 25 mai. Mme Philippart de Foy prie pour que le décret, amendé (voir ci-contre), soit publié au Moniteur avant cette date.

Indépendamment de cela, il « suffirait » de faire admettre par la CEP que la maison est située en zone d’habitat et donc nullement visée par le décret. Leur notaire s’y est déjà essayé. En vain…


Dernière édition par 6clopes le Jeu 3 Juin - 11:54, édité 1 fois

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par 6clopes le Jeu 18 Mar - 18:03


6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Préférence nationaliste

Message par 6clopes le Jeu 18 Mar - 18:28

source: http://grand-barnum.blogspot.com/2008_06_01_archive.html

3 faits récents assez révélateurs des dérives immanquables du climat délétère actuel, qui commence visiblement à s'exporter:

"Hier moet je nederlands spreken !" (04/06/2008)
Nadine, 35 ans: Lundi, comme tous les jours, elle a pris son train en direction d'Alost. "Lorsque je suis arrivée à destination, mon téléphone a sonné. C'était mon mari." Nadine a répondu et a marché sur le quai. "Je sentais que quelqu'un me suivait de près."
Nadine, qui parlait toujours à son mari, s'est retrouvée nez à nez avec un inconnu qui a hurlé : "Hier, moet je nederlands spreken !"
Pour l'anecdote, Nadine est commissaire de police. Elle aurait été en droit de rédiger un procès-verbal pour racisme... "C'est dingue. Ma collègue, qui est une vraie néerlandophone, a eu la même blague dans le train." Deux passagers n'avaient pas supporté qu'elle parle en français avec une amie. "Ils s'étaient fait la réflexion oralement en flamand. Elle a compris bien évidemment et leur a répondu aussi sec."

Pas de néerlandais, pas de crèche ! (03/06/2008)
C’est une situation ubuesque. A Bruxelles, un couple hispano-britannique habitant la capitale ne peut inscrire son jeune fils de 16 mois dans une crèche flamande, faute de déclaration sur l'honneur que le néerlandais est la langue utilisée à la maison. Il a porté plainte pour discrimination auprès de la Commission européenne.
Tous les documents du jeune enfant, qui comprend l'espagnol, l'anglais et le néerlandais, étaient rédigés dans la langue de Vondel: acte de naissance, inscription dans la commune et carte d'identité. "Mieux: il ne comprend pas un phonème (??) francophone", ironise le quotidien.

Menacé de mort, le principal d'un collège témoigne (05/06/08)
Le collège Michel de Swaen doit s'appeler Lucie Aubrac.
Le "Mouvement flamand" n'accepte pas que le collège Michel de Swaen s'appelle désormais Lucie Aubrac
Dans deux lettres, Wido Triquet, l'un des membres du Mouvement flamand qui se présente comme un résistant et un défenseur de la culture flamande, incite à l'assassinat du principal du collège.
La dernière lettre du 10 mai propose de faire un exemple comme celui du préfet Erignac "grâce auquel Paris parle désormais de la Corse avec respect".Dans cette lettre Wido Triquet donne ensuite l'adresse du principal du collège en question.Le syndicat du personnel de direction de l'Education nationale a décidé de porter plainte.L'auteur de la lettre interrogé par une équipe de France 3 répond à la question de savoir si un changement de nom de collège vaut la mort d'un homme : "Si, quand même. On est en train de casser la culture d'un peuple".


Dernière édition par 6clopes le Jeu 18 Mar - 18:34, édité 1 fois

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

racisme et délation

Message par 6clopes le Jeu 18 Mar - 18:33

Délation
Dans son journal communal de juin 2008, la commune d'Overijse annonce fièrement avoir mis sur pied, avec l'aide de volontaires, un point de contact central pour recevoir les plaintes linguistiques. Toujours selon le journal communal, les citoyens pourront donc y dénoncer les dépliants publicitaires ou encore les panneaux « à vendre » ou « à louer » qui seraient dans une autre langue, ceux-ci étant « en violation du statut linguistique néerlandais de la commune d'Overijse ». La commune pourra alors « aimablement » faire une demande à la société incriminée. De toute façon, fin 2008, Overijse donnera aux commerces et sociétés commerciales « des conseils pratiques pour former le caractère néerlandophone de notre commune ».

La haine communautaire gagne les stades flamands de football
Des incidents ont éclaté pendant et après la rencontre de football de division 2 qui opposait ce dimanche 1 juin le club de l'Antwerp (Anvers, Flandre) à Tubize (Wallonie). Une tribune de plusieurs milliers de supporters flamands a chanté à plusieurs reprises "Wallen Buiten" ("Wallons Dehors", slogan des nationalistes flamand qui date de l

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par Invité le Jeu 18 Mar - 18:56

Des exemple qui démontrent une stupidité incroyable. Mais attention à la caricature quand même et à la généralisation du flamand xenophobe. Ne pas oublier qu'une certaine dénigration envers le néerlandais à toujours existé du coté francophone aussi. A une époque pas trop lointaine, l'éducation supérieure était encore obligatoirement en français, pour ne donner qu'une exemple (1930 pour Gand). Voir aussi le comportement de certains membres de l'FDF pour des exemples plus recents. Bien que je suis néerlandophone, je suis loin d'être flamingant, mais l'intolérance linguistique du coté de certains francophones me n'est pas inconnu non plus. Le comportement actuel de certains flamands est ridicule, certes, mais la raison historique se trouve au moins partiellement chez les ("élites") francophones. Mais c'est un autre debat pour un autre type de forum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par grand lug le Jeu 18 Mar - 22:01

6clopes a écrit:
Délation
Dans son journal communal de juin 2008, la commune d'Overijse annonce fièrement avoir mis sur pied, avec l'aide de volontaires, un point de contact central pour recevoir les plaintes linguistiques. Toujours selon le journal communal, les citoyens pourront donc y dénoncer les dépliants publicitaires ou encore les panneaux « à vendre » ou « à louer » qui seraient dans une autre langue, ceux-ci étant « en violation du statut linguistique néerlandais de la commune d'Overijse ». La commune pourra alors « aimablement » faire une demande à la société incriminée. De toute façon, fin 2008, Overijse donnera aux commerces et sociétés commerciales « des conseils pratiques pour former le caractère néerlandophone de notre commune ».

La haine communautaire gagne les stades flamands de football
Des incidents ont éclaté pendant et après la rencontre de football de division 2 qui opposait ce dimanche 1 juin le club de l'Antwerp (Anvers, Flandre) à Tubize (Wallonie). Une tribune de plusieurs milliers de supporters flamands a chanté à plusieurs reprises "Wallen Buiten" ("Wallons Dehors", slogan des nationalistes flamand qui date de l
marteens etudiant a louvain !

grand lug

Messages : 748
Date d'inscription : 25/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par 6clopes le Jeu 18 Mar - 23:04

cartouche a écrit:Des exemple qui démontrent une stupidité incroyable. Mais attention à la caricature quand même et à la généralisation du flamand xenophobe. Ne pas oublier qu'une certaine dénigration envers le néerlandais à toujours existé du coté francophone aussi. A une époque pas trop lointaine, l'éducation supérieure était encore obligatoirement en français, pour ne donner qu'une exemple (1930 pour Gand). Voir aussi le comportement de certains membres de l'FDF pour des exemples plus recents. Bien que je suis néerlandophone, je suis loin d'être flamingant, mais l'intolérance linguistique du coté de certains francophones me n'est pas inconnu non plus. Le comportement actuel de certains flamands est ridicule, certes, mais la raison historique se trouve au moins partiellement chez les ("élites") francophones. Mais c'est un autre debat pour un autre type de forum.

Si c'est de l'humour au second degré, cartouche, elle est bonne...

Alors je vais aussi faire un peu d'humour à ma façon: non seulement nous sommes responsables et coupables des faits et gestes de nos parents et grands parents dont nous devons expier les erreurs durant des siècles et des siècles comme il est très à la mode de le faire au sujet, par exemple, des terribles colons mais en plus il faut légitimer et accepter des lois racistes très actuelles de la part des flamands contre tout ce qui n'est pas flamand au nom de la domination francophone passée... Je suis TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC TOI et je vais même de ce pas acheter quelques fouets car je n'ai pas encore pris l'habitude, mais à force cela viendra, je vais m'auto-flageller, rien n'est impossible !

Et c'est bien entendu parce que le FDF joue un populisme à la limite de la xénophobie que l'on doit comprendre, car c'est bien cela que tu dis n'est ce pas, il faut les comprendre ces élus flamands qui, poussé dans le dos, ne savent plus quoi faire et édictent des lois racistes. On a bien compris.

Te rends-tu compte seulement que cette position que tu défends est - très ordinairement - raciste et très ordinairement implantée dans les têtes flamandes ?

J'ai habité Anvers assez longtemps pour te décrire le racisme quotidien des flamands envers les "français". OH rien de vraiment méchant ni rien de direct, c'est donc pire, insidieux, latent, permanent et sans fin. Jusqu'au moment ou l'administration de la ville m'a tout de même dit: retournez dans votre pays (sic). Ils entendaient... Bruxelles. Lis le livre que j'ai écrit à ce sujet, tu comprendras, mais il est en français... Personne n'a trouvé opportun de le traduire ni même de le commenter en Flandre. Cela ne fait pas de chaque flamand un raciste, cela fait de chaque flamand qui ne dénonce pas ce décret le complice d'une loi raciste, c'est très différent, je suis bien d'accord.

Notre pays est une nation fracturée basée sur le racisme. On dit "communautarisme" (néologisme), parce que l'on est très hypocrite, mais en vrai, le peu de gens qui pensent par eux-mêmes sans se faire les vecteurs de la "bonne" pensée, comprennent sans peine que l'on vit dans un pays, comme l'était et l'est encore à l'envers l'Afrique du Sud, basé sur le racisme. Racisme institutionnel belge implanté au Ruanda-Urundi, le même ségrégatif des "noirs" au Congo belge, le même que des colons recherchaient en Afrique du Sud. PArtout le même système, sauf qu'ici on appelle cela "communautarisme"...


Dernière édition par 6clopes le Ven 19 Mar - 1:15, édité 3 fois

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Van den Bossche : le « Wonen in eigen streek » à revoir

Message par 6clopes le Jeu 18 Mar - 23:48

lesoir.be

MICHELLE LAMENSCH
jeudi 04 mars 2010

Notre article du 2 mars, relatant l’infortune de la famille Lefèvre, empêchée d’acheter une maison à Oostduinkerke sur base du décret « Wonen in eigen streek », a trouvé écho, mercredi au parlement flamand.

Relayés par les députés Groen, Lucas Van der Taelen, et SPA, Mia DeVits, le député N-VA, Wilfried Vandaele (échevin de l’urbanisme, au Coq), s’est plaint auprès de la ministre du Logement, Freya Van den Bossche (SPA), de l’« interprétation beaucoup trop large » du décret par l’administration, qui exclut « un grand nombre de familles » de l’acquisition d’une maison dans les 69 communes concernées.

Le décret a pour but d’aider les jeunes ménages à demeurer dans leur région, en tentant d’y contenir la hausse de l’immobilier dans les zones d’extension d’habitat. Le décret vise les terrains et constructions existantes.

« C’est une erreur, a reconnu Freya Van den Bossche, il ne faut viser que les terrains et constructions érigées après le 1er septembre 2009. »

Le parlement flamand devrait donc prochainement amender le décret.

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par grand lug le Ven 19 Mar - 10:02

6clopes a écrit:
cartouche a écrit:Des exemple qui démontrent une stupidité incroyable. Mais attention à la caricature quand même et à la généralisation du flamand xenophobe. Ne pas oublier qu'une certaine dénigration envers le néerlandais à toujours existé du coté francophone aussi. A une époque pas trop lointaine, l'éducation supérieure était encore obligatoirement en français, pour ne donner qu'une exemple (1930 pour Gand). Voir aussi le comportement de certains membres de l'FDF pour des exemples plus recents. Bien que je suis néerlandophone, je suis loin d'être flamingant, mais l'intolérance linguistique du coté de certains francophones me n'est pas inconnu non plus. Le comportement actuel de certains flamands est ridicule, certes, mais la raison historique se trouve au moins partiellement chez les ("élites") francophones. Mais c'est un autre debat pour un autre type de forum.

Si c'est de l'humour au second degré, cartouche, elle est bonne...

Alors je vais aussi faire un peu d'humour à ma façon: non seulement nous sommes responsables et coupables des faits et gestes de nos parents et grands parents dont nous devons expier les erreurs durant des siècles et des siècles comme il est très à la mode de le faire au sujet, par exemple, des terribles colons mais en plus il faut légitimer et accepter des lois racistes très actuelles de la part des flamands contre tout ce qui n'est pas flamand au nom de la domination francophone passée... Je suis TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC TOI et je vais même de ce pas acheter quelques fouets car je n'ai pas encore pris l'habitude, mais à force cela viendra, je vais m'auto-flageller, rien n'est impossible !

Et c'est bien entendu parce que le FDF joue un populisme à la limite de la xénophobie que l'on doit comprendre, car c'est bien cela que tu dis n'est ce pas, il faut les comprendre ces élus flamands qui, poussé dans le dos, ne savent plus quoi faire et édictent des lois racistes. On a bien compris.

Te rends-tu compte seulement que cette position que tu défends est - très ordinairement - raciste et très ordinairement implantée dans les têtes flamandes ?

J'ai habité Anvers assez longtemps pour te décrire le racisme quotidien des flamands envers les "français". OH rien de vraiment méchant ni rien de direct, c'est donc pire, insidieux, latent, permanent et sans fin. Jusqu'au moment ou l'administration de la ville m'a tout de même dit: retournez dans votre pays (sic). Ils entendaient... Bruxelles. Lis le livre que j'ai écrit à ce sujet, tu comprendras, mais il est en français... Personne n'a trouvé opportun de le traduire ni même de le commenter en Flandre. Cela ne fait pas de chaque flamand un raciste, cela fait de chaque flamand qui ne dénonce pas ce décret le complice d'une loi raciste, c'est très différent, je suis bien d'accord.

Notre pays est une nation fracturée basée sur le racisme. On dit "communautarisme" (néologisme), parce que l'on est très hypocrite, mais en vrai, le peu de gens qui pensent par eux-mêmes sans se faire les vecteurs de la "bonne" pensée, comprennent sans peine que l'on vit dans un pays, comme l'était et l'est encore à l'envers l'Afrique du Sud, basé sur le racisme. Racisme institutionnel belge implanté au Ruanda-Urundi, le même ségrégatif des "noirs" au Congo belge, le même que des colons recherchaient en Afrique du Sud. PArtout le même système, sauf qu'ici on appelle cela "communautarisme"...

RETOURNEZ DANS VOTRE PAYS !!!! entendu a l ecole militaire ,par 1 avocat d ANVERS ,charge de donner cours de Neerlandais aux candidats eleves francophones , de quoi degouter les meilleures intentions !amen

grand lug

Messages : 748
Date d'inscription : 25/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par Invité le Ven 19 Mar - 12:09

Soupirs... Bon un dernier mot la dessus et puis je me tais. Je suis pret à continuer la discussion par messagerie si tu veux, mais pas sur le forum. Le forum a des discussion bien plus importants à traiter.

Tu es rapide à me qualifier de raciste, je trouve (puis le terme est mal choisi, mais ne jouons pas sur la sémantique). D'abord, j'en ai rien à foutre de la Flandre, ni de la Belgique ou de l'Europe d'auilleurs. Je ne vote ni CD&V, ni NVA ou Belang. En plus, vivant à Bruxelles, je m'exprime presque toujours en français dans la ville (un français médiocre, hélas), question de pragmatisme et sans avoir aucun problème de "principe" avec cette approche.

Mais tu penses que je ne resens pas de dénigration quand j'ai parfois à faire, comme minorité linguistique, avec l'administration à Bruxelles? Une dénigration qui ne doit pas être loin de ce qu'il se passe envers les francophones en Flandre. Toujours la même histoire: ceux qui ont le pouvoir l'utilise pour marginaliser et ridiculiser "l'autre". Je denonce le manque de respect des deux côtés linguistiques! Maintenant et dans le passé. Voilà tout. Et le fait qu'il est trop facile d'en faire une caricature en parlant uniquement des "nazis flamands". Ouvrir une rubrique "Flandre: épuration ethnique", je trouve ça de très mauvais gout. C'est comme écrire: "L'islam: terrorisme". C'est exactement ce genre d'actions qui renforcent le probleme. C'est pour cela que j'ai réagi, pas pour "faire excuser" le nationalisme flamand. Loin de là. Car la problematique est multidimensionelle.

Le message cité plus haut, qui parle d'un incident dans un train et le "Hier, moet je nederlands spreken!", en est illustratif. Bon, le type était con, mais tu crois que ce genre de connerie ne se fait pas du côté des francophones? Où chez la bourgeoisie et l'aristocratie à Bruxelles et en Wallonie ou le flamand est toujours considéré comme langue de paysan? Personellement, j'ai été temoin de plein d'exemples "racistes" du genre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flandre: Epuration ethnique

Message par Invité le Ven 19 Mar - 12:18

D'ailleurs, ce qui est amusant: "Er zullen alleen nog minderheden zijn [in de "Vlaamse" rand], waarvan de Franstalige de
grootste is." s: http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=612NO86N

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'épuration ethnique a FINI dans les camps de concentration mais elle a commencé au parlement.

Message par 6clopes le Ven 19 Mar - 12:29

Non, cher cartouche, nous ne nous comprenons pas. Je ne te traite pas toi, de raciste, je dis que la position que tu développes est très ordinairement raciste, d'un racisme ordinaire si tu veux, je dis que le pays est fondé sur des bases racistes que l'on appelle ici communautaires, que ces bases sont un SYSTEME, un système que le pays exporta jusque dans ses colonies (diviser les ethnies pour régner), et que tout le monde, néerlandophones et francophones ont intégré cela comme la norme, la normalité, le normal et n'y voient rien de mal. Je n'ai jamais dit que les francophones ne sont pas racistes envers les flamands, au contraire, tu as bien vu sur d'autres sites que je défends souvent les flamands contre ces cons de francophones qui prennent de haut la langue et la culture flamande. Ma position n'est pas ethnique, je ne suis d'aucun camp, je fustige des lois que j'appelle racistes et si elles avaient été édictées par des francophones je les auraient dénoncées avec la même virulence. C'est à dire que, sans doute, il y a un siècle j'aurais été du côté des flamands contre l'injustice qu'ils subissaient à l'époque. MAis aujourd'hui, ayant pris le pouvoir, on ne peut pas le dire autrement, les (idées des) nationalistes flamands prenant le pouvoir au sein de la classe politique, ils l'utilisent pour humilier les francophones AU NOM DE l'HISTOIRE ET DE LEURS GRANDS PARENTS HUMILIES. C'est souvent le cas sinon systématiquement, les vainqueurs ne se contentent pas de vaincre, ils faut qu'ils fassent subir ce qu'on leur a fait subir. L'homme est aussi ce genre de bête, hélas. Je trouve, à tout le moins, que cela manque d'une certaine classe et d'autant plus que les flamands (majoritairement, dans leur discours, leur absence de réaction, leurs votes favorables) semblent d'accord et l'appuient.

Je n'ai pas parlé de nazis flamands, où as-tu vu cela ? Mais le fait de lire cela à partir de ce que j'écris est intéressant et significatif.

"Epuration ethnique" fait bien entendu référence aux Balkans que je connais assez pour dire que ce phénomène a commencé de cette même manière. Seulement, l'expression "épuration ethnique" reste liée, dans les consciences européennes médiatiquement formées, sujettes à l'endoctrinement idéologique, aux camps de concentration, aux viols systématiques des femmes et au meurtre des mâles. Ce sont des raccourcis exacts si l'on envisage seulement les choses d'après le climax des événements. Mais dans les faits, dans la durée de l'Histoire, ce sont des lois racistes qui ont lancé l'épuration ethnique, c'est un tout. L'épuration ethnique a FINI dans les camps de concentration mais elle a COMMENCé au parlement. Des lois qui, en qq sorte, autorisaient l'épuration ethnique. Et l'homme étant ce qu'il est, dès lors qu'on l'autorise à la barbarie, il ne peut s'empêcher d'y plonger. J'aurais pu titrer: commencement d'épuration ethnique, mais...

Le bon et le mauvais goût, voilà bien des valeurs qui ne me touchent guère.

Le rapprochement avec islam/terrorisme ne me semble pas pertinent.

Ce que tu ne comprends sans doute pas, parce que tu entrevois le problème 'sentimentalement'... c'est que nous sommes tout à fait d'accord. SAUF QUE JE NE JUSTIFIERAI JAMAIS DES LOIS RACISTES NI RIEN AU NOM DU RELATIVISME HISTORIQUE QUI NOUS FERAIT RESPONSABLES AUJOURD'HUI DES ACTES ET POSITIONS DE NOS PERES. C'est la justification de ces lois racistes, celle qui est 'dans les têtes flamandes' et dans ton discours (et même si tu t'en défends) qui doit être combattue. J'espère que tu comprends la nuance. Je me refuse de dire: parce que ce sont des salauds, cela nous autorise à en être... Or c'est ce que tu justifies, c'est même et surtout le discours COMMUN qui se justifie de la sorte. Pour moi, c'est tout simplement injustifiable. C'est même dégueulasse, pardon. Je refuse cette justification qui mène à tous les excès: parce que vos pères nous ont traité en sous-hommes cela nous donne le droit de faire de même. Tu comprends ? Je veux que nous soyons des hommes debout. Des justes. Je ne veux pas que l'idéologie justifie l'injustifiable.

Maintenant, au sujet du caractère 'illustratif' des faites énoncés, J'explique cela dans mon livre (les dauphins ivres)... Une institution flamande a tenté de me jeter de flandre (je ne suis pas le seul), traité de "francophone" (je ne suis pas DE Là!), oh l'injure, étranger, profiteur (la richesse supposée de la flandre): on m'a dit... "retourne dans ton pays" (qui serait bruxelles en opposition à la Flandre)... JETé PAR... L'ADMINISTRATION FLAMANDE ! Il y a des lois régionales pour cela. Tu appelles cela de l'illustration où moi j'appelle cela un système raciste... BELGE. Là où tu restes dans le monde des idées, j'avance des faits. L'on est plus dans l'humiliation qui consisterait à vivre dans una capitale qui ne parlerait pas la langue de la majorité de la population. Et si cette ville était multiple. Et si, moi aussi, je trouvais que l'on y parle pas ma langue ?

En conclusion, oui le racisme est partout, oui ce sont des problématiques qui rôdent "à fleur de peau", oui c'est délicat... MAIS, SURTOUT, OUI, AMIS FLAMANDS, ARRETEZ DE JOUER AUX VICTIMES ET ASSUMEZ LES DERIVES RACISTES DE VOS DIRIGEANTS (et combattez-les si vous êtes des hommes !) CESSEZ DE LES JUSTIFIER PAR NOTRE HISTOIRE ! Les premières lois linguistiques en faveur des flamands datent du premier quart du 20ième siècle ! La "fédéralisation" date du dernier quart du dernier siècle.

Et n'oublions pas que ceci reste un débat, un dialogue, que le respect des individus prime évidemment. L'on doit combattre les idées et en même temps respecter les individus. Ma position.

Pour finir, je trouve honteux, c'est à dire plus que déplorable, qu'une nation moderne, riche, cultivée, soit embrigadée dans ce genre de contorsions politiques minables là où il y a tant à faire et inventer pour le bien commun aujourd'hui et l'avenir. C'est pour cela que je parle de Système, j'irai plus loin en parlant de Système sciemment entretenu par une classe politique et des "citoyens" qui, collectivement, restent loin d'être à la hauteur des enjeux du siècles. C'est un Système raciste, une sorte d'Apartheid "soft" (pour le moment), et cela me déplaît particulièrement.


Dernière édition par 6clopes le Sam 20 Mar - 14:36, édité 8 fois

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

! ATTENTION HUMOUR VACHE ! AMES SENSIBLES S'ABSTENIR !

Message par 6clopes le Ven 19 Mar - 13:47