Témoins de Jehova et pédocriminalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoins de Jehova et pédocriminalité

Message par 6clopes le Sam 24 Avr - 8:06

différentes affaires liées aux "témoins de jehova": http://v.i.v.free.fr/mpedo.html

Enfant, Déborah a été violée par un témoin de Jéhovah. La congrégation a tout fait pour étouffer l'affaire

BRUXELLES C'est le genre d'affaire sur laquelle pèse une chape de plomb. Le genre d'affaire pour laquelle il faut à la personne qui en est victime un courage sans bornes afin de pouvoir en parler.

C'est le cas de Déborah. Cette jeune femme de 30 ans a été abusée lorsqu'elle avait 9 ans. Les faits ont duré pendant un an et demi sans que l'enfant n'ose en parler à qui que ce soit.

Il faut dire que, comme si les choses n'étaient déjà pas assez horribles comme ça, les faits se passent au sein des Témoins de Jéhovah.

Un monde qui fonctionne selon ses propres règles. «On y est depuis qu'on est enfant», explique Déborah. «J'en ai d'abord parlé à une amie à l'école. Elle aussi était témoin de Jéhovah. Elle en a parlé à mes parents qui en ont parlé aux anciens. On a été convoqué dans une salle et il a fallu leur expliquer ce qui s'était passé. Ça a duré une demi-heure et puis la famille de mon abuseur est entrée. Ça a été horrible», raconte Déborah.

Le résultat de cet entretien, c'est que rien n'a été fait. «Non, rien du tout. Vous savez, chez les Témoins de Jéhovah, pour qu'on croie en une accusation, il faut qu'il y ait deux témoins. Par exemple, si quelqu'un vous voit dans la rue en train de fumer, ce n'est pas suffisant parce que ce sera votre parole contre la sienne. S'il y a deux témoins, ce sont deux paroles contre la vôtre et c'est eux qui ont raison», explique la jeune femme.

Bien évidemment, dans ce cas-ci, il n'y avait pas de témoin aux abus. Par conséquent, l'affaire a été simplement et proprement étouffée. Même par sa propre famille.

Déborah n'a eu d'autre solution que de se renfermer sur elle-même et d'occulter ce qui lui était arrivé. Ce n'est qu'il y a quatre ans que tout est remonté à la surface.

En 2003, elle est allée déposer plainte à la police contre son bourreau, juste un peu avant la prescription.

Mais jusqu'à présent, le dossier n'a pas beaucoup avancé. Déborah est consciente du fait que «cela aboutira sans doute à un non-lieu, mais il fallait que je le fasse».

L'an dernier, à la mort de sa maman, Déborah a eu le courage de quitter les Témoins de Jéhovah.

«C'est une secte. Vous subissez un véritable lavage de cerveau. Quand vous êtes à l'intérieur, vous ne vous rendez compte de rien. Vous n'avez pas d'amis, vous n'êtes pas dans la vie réelle.»

Aujourd'hui encore, Déborah ne comprend pas pourquoi cette loi du silence s'est appliquée. Au nom de quoi?

«Il aurait suffi d'en parler à la police à cette époque et tout aurait été fini. Mais non, personne n'a rien fait, rien dit.»

Déborah a subi une grave dépression ces dernières années. Aujour- d'hui, elle remonte peu à peu la pente et tente de se reconstruire.

C'est une épreuve d'autant plus difficile que, à cause de son combat pour faire triompher la vérité, sa famille lui tourne complètement le dos

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Des vies innocentes DANS LES GRIFFES de la WATCH TOWER

Message par 6clopes le Sam 24 Avr - 8:13

Je m’appelle Karine, j’habite en France, dans un petit village de Lorraine et j’ai 35 ans. Ma mère est témoin de Jéhovah depuis 34 ans maintenant et elle habite à They-sous-Monfort, village près de Vittel (Vosges) depuis 1974. Avant cette date, elle a toujours habité Vittel, ville d’où elle est native. Mon père, d’origine italienne, a toujours été opposant. Ensemble, ils ont eu 7 enfants dont je suis l’aînée. Ma mère a entraîné tous ses enfants à être Témoins de Jéhovah, d’ailleurs cela est l’objectif de la Watchtower. Ils y sont tous, sauf moi….

En effet, malgré avoir été baignée dans leur « spiritualité » et leurs pratiques religieuses, leur manière de faire et d’agir étaient incompatibles avec « les enseignements bibliques » qui leur étaient inculqués. Ils m’ont, d’un côté, beaucoup fait souffrir, mais d’un autre, je me dis maintenant que le positif dans tout cela, c’est qu’inconsciemment, ils m’ont protégé de devenir moi aussi Témoin de Jéhovah et ça c’est certainement la plus grande CHANCE de ma vie. Je connais très bien leur mode de fonctionnement, leur manière de faire où ils doivent montrer une image saine, idéale, comme celle du « Christ » ou du bon Samaritain, mais ce que les gens (les futurs adeptes) ne savent pas, c’est que cette image sert d’appât, pour faire croire aux gens, qu’ils sont tout ce qu’ils essayent de faire croire, c’est-à-dire, des personnes «irréprochables et exemplaires» mais en fait ce qui se cache derrière leur image n’a rien à voir avec la réalité.

Oui, tout est faux, complètement faux. Je vous assure, il m’a fallu de nombreuses années pour comprendre, et j’ai vraiment mis tout le temps pour cela…et je peux reconnaître aujourd’hui, c’est qu’étant imprégnée depuis toute petite, je croyais malgré tout aux principes tirés de la Bible. Et Dieu seul sait combien je les aimais tous (ma mère, mes frères et ma sœur), malgré toutes les souffrances qu’ils m’avaient affligées depuis mon plus jeune âge jusqu’à il y a très peu de temps.

Je pensais que cela était inconscient de leur part et leur trouvais toujours toutes les excuses du monde. Pour moi, le fait qu’ils soient heureux, avec leurs croyances, cela me consolait… et puis, j’avais construit ma vie, de mon côté, avec mon mari et nous avons cinq charmants enfants, qui nous comblent de bonheur.

Ma mère Témoin de Jéhovah a fait de mon enfance : un enfer. Elle me maltraitait chaque jour, en utilisant mes frères pour mener à bien son désir sadique de me faire du mal. Elle se vengeait sur moi, car pour elle, c’était de ma faute, si elle était mariée avec mon père (opposant) lequel lui menait une vie difficile, car il faisait tout pour qu’elle arrête d’être Témoin de Jéhovah (il lui arrivait de la frapper). Mais elle de son côté, le provoquait et continuait à aller aux réunions organisées par la secte et lui ne lui donnait plus d’argent, car il ne voulait pas travailler pour la secte… Cela entraînait, que nous les enfants, n’avions plus rien à manger et avions très froid (car pas de chauffage durant les hivers qui étaient très rigoureux).

Mon père malheureux dans son ménage recherchait la compagnie de ses copains et c’était le cercle infernal…. De son côté, ma mère se plaignait sans cesse auprès des Témoins de Jéhovah, lesquels la réconfortaient en lui disant que mon père était possédé par SATAN et que c’était pour cette raison qu’il la battait… Et donc, pour elle, il n’y avait aucun doute, les Témoins de Jéhovah étaient les gentils et mon père, qui pourtant voulait la protéger, était pour elle, le Méchant…

Cependant, je peux vous le garantir sur ma vie, j’ai payé très cher le fait de m’être trouvée au milieu de tout cela, moi l’enfant innocent qui n’avait rien demandé à personne, impuissante face à la situation dramatique causée par cette secte… Oui, dès le départ, la Watchtower a été responsable de mon malheur dont personne ne s’est préoccupé, où chacun pensait à ses intérêts notamment la Watchtower qui cherchait avant tout à garder à tout prix, l’adepte qu’était ma mère, d’autant plus qu’elle était en position fragile (sans appui : sa mère était décédée depuis plusieurs années et n’avait personne d’autre… à part une camarade de son âge, «L» qu’elle a entraîné avec elle chez les Témoins de Jéhovah) et en plus, ma mère avait de nombreux enfants, donc de nombreux futurs adeptes…

Oui, ma mère était très fragile et donc cela a été une aubaine pour eux les Témoins de Jéhovah et elle, naïve et en pleine détresse, s’est accrochée à eux, comme on peut s’accrocher à la Vie, en ne pensant à rien d’autre, que d’avancer dans le sens qu’ils lui dictaient… en y mettant son absolue confiance… Bien sûr, elle était en complète contradiction avec sa vie de femme, car elle se trouvait piégée dans la vie de tous les jours, celle où elle était épouse et mère de nombreux enfants, sans argent, et n’avait personne pour l’aider et elle était également Adepte de la SECTE des Témoins de Jéhovah.

À l ‘époque, où nous étions tous petits, elle était très fatiguée et en plus, les Témoins de Jéhovah lui rappelaient qu’il fallait qu’elle aille aux réunions, c’est-à-dire qu’ils ne se préoccupaient pas non plus des coups qu’elle allait prendre par mon père lorsqu’elle allait rentrer, ni de nous les enfants qui allions encore une fois de plus être traumatisés en voyant notre mère se faire battre… Sans parler des coups que j’allais encore prendre, premièrement car je me mettais toujours entre mon père et ma mère pour la protéger et ensuite par ma mère elle-même (qui n’avait jamais de reconnaissance) et qui allait décharger toute sa pression sur moi en me battant à son tour… Oui, elle était certainement très dépressive, pour ne pas dire devenue « folle »…

Oui, la Watchtower saccageait déjà tout depuis le début… Notre famille a été littéralement ravagée par la Watchtower ! Et le pire dans tout cela, c’est qu’aucun d’entre eux (mes frères, ma sœur et ma mère) ne s’en sont rendus compte, car ils sont tous Témoins de Jéhovah, et à chaque fois que j’ai essayé de leur parler de tout cela, de leur ouvrir les yeux, aussitôt, ils se sentaient assaillis… et ensemble me critiquaient lorsque j’étais absente et me mettait à l’écart...

Au fil du temps, ma mère persuadée d’être dans le bon chemin, sans jamais se remettre en question, a fait accroître son orgueil de Témoins de Jéhovah. Lorsque ses enfants sont devenus adolescents, lesquels étaient très influençables par notre mère, qui étaient pour nous tous, notre repère, où sa parole était pour nous source de vérité. Elle nous a tous utilisés, en tenant compte de nos caractères respectifs et surtout en tenant compte de tout l’amour que nous éprouvions pour elle, Amour absolu.

Cependant, compte tenu de son attitude hypocrite et compte tenu de mon objectivité, j’ai été la seule à ne pas la suivre et donc à ne pas devenir Témoins de Jéhovah. Et donc, cela faisait «blocus» et elle faisait tout pour me mener la vie impossible en me faisant souffrir encore, à sa manière.

Elle utilisait, comme par le passé, ses autres enfants (mes frères et sœur) pour me harceler moralement, tout en faisant croire aux autres qu’elle était la mère modèle. Ca a été très dur pour moi… et cela a duré jusqu’à il y a très peu de temps. Par exemple, lorsqu’elle allait trop loin dans son attitude et que je commençais à mettre mes distances, aussitôt elle revenait vers moi, en m’envoyant des mots gentils pour me faire croire qu’elle m’aimait. Et moi, je rêvais tant de cela, que j’étais immédiatement prise au piège et lui pardonnais tout et la couvrais d’affection. Je reconnais, là, que c’était ma plus grande faiblesse et c’est ce qui a fait non seulement mon tord, mais celui de mes enfants.

Si je n’avais pas éprouvé un Amour absolu et aveugle pour elle, avec tout ce qu’elle m’avait fait subir au cours de mon enfance et de mon adolescence, si j’avais été vindicative et si j’avais coupé immédiatement les ponts dès que je n’ai pu été sous sa responsabilité, et bien j’aurais ainsi protégé mes enfants de ce qu’ils ont subi par un de mes frères Témoin de Jéhovah, J-S. Oui, cet homme frustré, qui suivait les principes de la Watchtower, c’est-à-dire de ne pas avoir de relation sexuelle avec une femme avant le mariage, a abusé de mes 4 enfants lorsqu’ils étaient tout petits jusqu’à 10-11 ans pour la plus grande, à la place !

Les enfants se sont confiés en août 2000 (le 23 très exactement) et depuis, je vis un véritable enfer, car ce monstre, comme s’il n’avait pas fait assez de mal à mes enfants, NIE pour se protéger et protéger son image ! Ce qui est dramatique d’avoir tous les membres de sa famille dans cette secte, c’est qu’aucun d’entre eux ne nous a apporté un quelconque soutien moral ; bien au contraire, ils se sont tous assemblés pour nous faire regretter d’avoir porté le dossier en justice. Ils ont tout mis en œuvre pour nous détruire, en faisant passer nos enfants pour des menteurs et en nous calomniant, pour protéger le pédophile et l’image de la secte.

Sans que nous en soyons informés ni par le Tribunal, ni par les enquêteurs, nous apprîmes par notre avocat, fin mars 2001 que le Procureur avait laissé le dossier sans suite depuis le mois de décembre 2000 ! Nous ne pouvions pas y croire ! Complètement dégoûtés, nous demandons à notre avocate de relancer le dossier à tout prix et nous nous portons partie civile.

Il m’a fallu cette terrible épreuve, pour avoir la preuve du réel sentiment qu’éprouvait ma famille Témoins de Jéhovah à mon égard… Non, je ne me trompais pas, il ne s’agissait pas d’un sentiment d’amour, mais bien celui de haine et de destruction !

J’ai beaucoup de regrets, ceux de ne pas m’être comportée comme beaucoup l’auraient fait, c’est-à-dire en ne pardonnant pas comme moi je l’ai toujours fait. Les gens qui nous font du mal, agissent ainsi sur nous, car ils nous haïssent et veulent notre mort (sans se salir les mains) Nous les dérangeons, pour une raison ou une autre et donc ils nous jalousent. Nous le sentons, mais lorsque nous leur en faisons part, ils nous disent que nous nous trompons. Comme nous les aimons, nous leur faisons confiance et pendant ce temps, sournoisement, nous détruisent encore et toujours. Nous perdons beaucoup de temps, en croyant que les choses changeront et qu’ils deviendront meilleurs… Non leur cœur est impur et cette impureté fait beaucoup de mal, car ils agissent en s’assemblant, en jugeant, en détruisant, en séparant tout ce qui peut nous rendre heureux.

Tout est fait hypocritement, par traîtrise, ceci en essayant de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, des anges… Pour eux, la chose la plus importante est leur image, qu’ils veulent belle et modèle, mais ils ne peuvent s’empêcher d’être eux-mêmes… derrière leur image de lumière…

Je ne sais pas combien de gens ils ont tués, qu’ils ont «suicidés », notamment ceux qui ont tenté de les démasquer à un moment ou à un autre… Oui, là, les traîtres harcèlent tellement leur victime, qui sont souvent des adeptes qui croient absolument à la secte et en laquelle ils mettent toute leur confiance. Oui, les hypocrites ne peuvent s’empêcher d’être eux-mêmes à un moment ou à un autre, mais ils agissent toujours sans témoin, sauf des témoins qui sont eux aussi leurs complices… Ils mettent une telle pression en s’assemblant, que la victime se trouve seule en ayant conscience de la vérité sur ces individus, mais comme l’union fait la force, les anciens (=responsables Témoins de Jéhovah) viennent soutenir les mauvais, car les traîtres se seront arrangés pour diffuser un tas de ragots sur la victime pour la faire taire.

Malheureusement, si elle persiste, elle mourra, car elle se retrouvera toute seule, injustement traitée, sans reconnaissance. Pour peu, que la famille charnelle de cette personne soit non Témoins de Jéhovah , soit distante compte tenu de sa religion sectaire, elle sera complètement piégée, abandonnée sans pouvoir se confier à personne… Non soutenue, complètement désemparée, elle mettra fin à ses jours et là les auteurs de sa mort, auront mener à bien leur projet, sans trace de sang sur leurs mains : ils auront commis le crime parfait et l’élément gênant aura été éliminé, sans qu’ils soient inculpés et ils pourront ainsi continuer leur chemin machiavélique… sans jamais être inquiétés.

Ce que je viens de décrire, ce n’est pas mon avis personnel, mais bien la réalité : je vous l’assure. D’ailleurs, je suis témoin d’une de leur machination où une personne témoin de Jéhovah s’est confiée à moi, avant de se suicider. J’ai tout fait pour l’aider, je suis même allée voir les «anciens», le surveillant de circonscription pour qu’ils croient «B», car les traîtres de ma famille reproduisaient sur elle les mêmes choses qu’ils m’avaient fait vivre à moi. Seulement, malgré toutes mes démarches, ils ne lui ont apporté aucune aide, ni celle de l’écouter et de la croire. Après tout, elle était témoin de Jéhovah ! Non, trop de monde s’était assemblé contre elle pour la faire taire et cela arrangeait certainement les anciens, qui sont «main dans la main» avec ma famille…

Je me suis adressée par courrier au Béthel de Louviers, le 22 mars 2001 et leur ai fais part de tout ce dont j’ai été témoin, notamment de qui est réellement ma famille, de ce qu’elle m’a fait subir (je leur ai joint le document de 21 pages remis en mains propres à un Ancien de la congrégation de Contrexéville, «L H» et au Surveillant de circonscription, «L», présent à ce moment), des démarches que j’ai déjà faites en 1997 lorsqu’une de leurs adeptes «B» était en danger de mort, mais qui s’est suicidée car non soutenue comme elle aurait dû l’être, et de ce que je vivais en ce moment suite aux révélations des enfants…

À ce courrier, ils m’ont répondu, et ce en date du 17 avril 2001. Leur réponse est vague et neutre : ils semblent se décharger totalement de leurs responsabilités et mentionnent que, selon eux, la situation est de nature familiale et privée ! Pourtant, ma famille Témoins de Jéhovah est bien de leur famille, non ? Ne sont-ils pas frères ? Et «B», qui a mis fin à ses jours début 1998, qui y pense ? Pourtant, cette formidable femme (Témoin) n’avait aucun lien familial avec moi !

Ils ne se soucient d’aucune vie, pourvu qu’ils avancent, sans regarder derrière eux, en saccageant tout… De toute manière, ils pillent tous les adeptes, en leur disant qu’ils ne doivent pas être matérialistes, de manière à les exploiter au maximum et ainsi devenir une puissance grâce à tout l’argent amassé et ainsi, grâce à cette grosse fortune, ils deviennent chaque jour de plus en plus forts et arrivent à tout contrôler même au niveau de la Justice, car ils ont tout prévu pour se défendre, car ils ont l’argent et les avocats (et d’autres personnes importantes) pour cela ! Oui, ils forcent tous ceux, qui tentent de les démasquer ou de démasquer l’un d’entre eux, à se taire, et pour cela, ils utilisent la force, sans se soucier de la souffrance qu’ils génèrent à leurs victimes.

Mon expérience a été dure à vivre, et quelquefois, je me demande comment j’ai pu faire pour passer toutes ces épreuves depuis que mes enfants se sont libérés. La pire des choses que l’on peut faire à une mère est de faire du mal à ses enfants, c’est pour cela, pour eux, que je me battrai jusqu’au bout.

Depuis que le dossier a été relancé et comme les faits ne font aucun doute, le pédophile Témoin de Jéhovah a été mis en examen sous contrôle judiciaire depuis octobre 2001. Mes enfants ont été convoqués le 5 décembre 2001 et enfin pour la première fois depuis le 23/08/2000 (date de leurs révélations) ils ont été filmés. Rébecca avait demandé une confrontation avec le criminel, et ce «face à face» a eu lieu le 26 avril 2002, et a été très positif, d’autant plus que le pédophile se perd dans ses mensonges…

Voici comment s’est passée cette journée :





Dès que je suis arrivée au tribunal, je me rendis vite compte que mon frère pédophile était accompagné de toute ma famille Témoins de Jéhovah (mère, beau-père, et mes frères et leur femme et enfants), une vraie Armada ! Et moi, je suis arrivée toute seule avec ma fille et mon avocat.

Pas un ni une, ne m’a dit bonjour, mais moi, je ne me suis pas dégonflée et suis allée m’asseoir dans la petite salle d’attente où ils se trouvaient tous (le pédophile compris) et en entrant, j’ai dit «Bonjour, Messieurs Dames !» et je me suis assise. Mon avocate est vite venue me rejoindre pour me demander de sortir de ce lieu, et de la suivre à quelques mètres de là.

Puis ma mère (la désigner ainsi me donne des frissons !) s’est mise à me provoquer avec tous les autres, et s’amusait à me fixer. Et moi, je la regardais également droit dans les yeux pour ne pas la lâcher du regard. Mon avocat voyant la situation me dit que je devrais ne pas rester ici pendant que Rébecca serait dans le bureau du Juge pour la confrontation, car tous ricanaient et donc elle me dit que de répondre à leur provocation ne serait pas bénéfique pour nous. Mais, je n’ai pas pu m’empêcher de dire ces quelques mots à ma mère, en la montrant du doigt et en la regardant fermement : « Toi, tu ferais mieux de croire en Dieu plutôt qu’à l’homme, même si cet homme est ton fils ! ».

Et j’ai ajouté à ma belle-sœur (épouse de JSF) : «S’il y a une personne que je plains ici, c’est bien toi, pauvre femme, trahie par son mari ! ». Mon avocate avait enfin la réalité en face des yeux et pouvait constater combien les Témoins s’assemblent pour essayer de déstabiliser un élément qui les gêne. Aussi, tous étaient là, car le pédophile était incapable de se déplacer seul et avait besoin de son «Armada» pour se sentir fort.

Puis le Juge a ouvert une porte qui se trouvait tout près d’où nous étions et qui n’était pas la porte habituelle et a demandé à Rébecca et à notre avocat de bien vouloir passer par là, en précisant que de l’autre côté il y avait « une véritable Armada » (ceci est exactement les mots qu’il a employés) et il m’a proposé si je voulais m’installer dans une petite pièce borgne en attendant, tout en sachant qu’il n’y avait aucun livre. J’ai accepté sans hésiter et l’ai remercié, car je crois que je serais allée dans la salle d’attente malgré tout, et comme cette «famille» de Témoins est le diable en personne, c’était peut-être plus judicieux ainsi.

La confrontation a duré plus de 2 heures et s’est très bien passée. Notre avocate était contente de voir combien Rébecca a réussi à parler devant ce monstre. D’après ma fille, il se répétait beaucoup et le Juge était assez ferme avec lui. Aussi, le Juge lui a demandé pourquoi il avait amené tout ce monde avec lui et il a répondu : « Non, je ne leur ai pas demandé de venir, mais ils sont venus tout seuls pour m’accompagner». Malgré tout cela il continue à NIER: il est vrai que c’est la seule chose qui lui reste à faire, car il ne veut pas aller en prison… et veut également prouver à toute la famille (Témoins) qu'il est bien un innocent, et qu’ils ont raison de le protéger.

Le Juge a la conviction qu’il ment, mais je me demande pourquoi il ne l’incarcère pas. Je trouve que c’est trop facile, car cela encourage tous les violeurs d’enfants à nier pour être en liberté.

Ce jour du 26 avril a été un grand Jour pour moi, car je me rends compte qu’aucun de mes frères, ni ma mère n’a de regrets pour tout le mal qu’ils m’ont fait en prenant partie et en soutenant ce monstre. Aussi, je suis libérée d’eux, dans le sens où je suis certaine de n’avoir plus aucun sentiment d’amour pour eux. Jamais je n’aurais pu croire que cela aurait pu m’arriver dans la vie, car je les aimais tellement !

De même, durant la confrontation, le violeur a dit que j’avais contacté le Béthel pour l’informer de l’affaire le concernant et a également parlé de Bernadette, en indiquant que je considérais ma mère comme responsable de la mort de cette femme. Alors là, je ne m’attendais jamais à ça… Le Juge l’a laissé parler, mais ne l’a pas questionné à ce sujet.

Selon moi, je trouve bien qu’il ait abordé ce sujet, car cela rejoint mon témoignage et laissera des traces au tribunal désormais et cela permettra peut-être de faire justice à propos de la mort de cette femme.

Ma famille Témoins de Jéhovah a beaucoup de choses à se reprocher et donc elle n’ont pas autre choix que de soutenir un de leur complice, qui de plus est pédophile. La seule solution qu’ils ont, est de faire douter les magistrats de nous et de nier. Leur but est de tout mettre en œuvre pour faire croire que nous ne sommes pas crédibles et en particulier moi, qui suis témoin de beaucoup de choses.

Voici la liste des choses que je reproche à ma mère (ceux dont je suis témoin) :

1 - Après que Pierre (mon mari depuis) lui avait annoncé que j’étais enceinte, ma mère m’a fait battre par mon père (coup de pied avec des chaussures de sécurité dans le ventre) lorsque j’étais âgée de 16 ans pour que je perde l’enfant que je portais et elle a réussi. Mes frères ont assisté à cette «mise à mort». Mes parents ne m’ont bien évidemment fait suivre par aucun médecin suite à cela alors que j’avais perdu beaucoup de sang. Les faits se sont produits début août 1983. Les anciens de la Congrégation des Témoins de Jéhovah de Contrexéville étaient au courant depuis 1997 de ces faits, suite à notre rencontre et au courrier que je leur avais remis en mains propres, ainsi que le surveillant de circonscription présent au même moment. Le Béthel est au courant depuis l’année dernière où je leur avais joint également la copie de ce courrier.

2 - Du suicide d’une adepte. Aussi, après que «B» (Témoin de Jéhovah) m’ait appelé «au secours», j’étais allée spécialement voir les anciens pour qu’ils prennent en considération les révélations de «B» , pour qu’ils la soutiennent, mais ceux-ci ont préféré croire et soutenir ma mère et mes frères qui la harcelaient.

3- Aussi, elle a blessé mon père (avec l’aide d’un de mes frères) en le frappant avec un morceau de bois à la tête (elle a eu les tords exclusifs lors de son divorce avec lui).

Pourtant lorsqu’on voit ma mère on dirait un ange : La Watchtower l’a bien formée (ainsi que mes frères et sœur) pour avoir cette belle image qui sert d’appât…. Mais ce qui se cache derrière cette image… C’est le monstre de la Watchtower !

Ma mère et ses complices vivent tranquillement, sans regret sur tout le mal qu’ils ont fait et font encore. L’image de la Watchtower est leur cheval de bataille et pour cela ils font tout ce qu’ils peuvent pour cacher le mal qu’ils font et ce en s’entraidant.

Heureusement, ma famille n’est pas un cas isolé et c’est pour cette raison, que nous devons faire connaître toutes les souffrances qu’ils nous ont affligées ou nous affligent, car «se taire», c’est en quelque sorte «les soutenir» et toutes ces épreuves passées dans leurs griffes me permettent d’en tirer toutes ces conclusions. Il faut absolument protéger les futures victimes de la Watchtower, et ouvrir les yeux aux autres.

Il ne faut plus hésiter à mettre au Grand Jour les cruautés qu’ils commettent et qu’ils désirent cacher. Il ne faut plus hésiter à les démasquer !

Avec toute mon Amitié

KarineUne vie innocente… DANS LES GRIFFES de la WATCH TOWER

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum