Un CORBEAU chez les POULETS (MAISON BOEUF/CAROTTES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un CORBEAU chez les POULETS (MAISON BOEUF/CAROTTES)

Message par grand lug le Mar 4 Mai - 11:31

QUELLE BONNE BLAGUE :
Le Comite P, l'OCAM sont soumis a l article 29, qui exige que soient denonces au parquet les crimes et delits portes a sa connaissance !
A ça c'est 1 bonne encore 1 bonne journée, elle est commencee par 1 franche rigolade ...... OWEN (sic, le soir, la derniere heure)

grand lug

Messages : 748
Date d'inscription : 25/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

UN CORBEAU AU COMITE P

Message par Invité le Mar 4 Mai - 12:57

Il accuse d’irrégularités un “ très haut fonctionnaire de la sécurité du pays”. Le Comité enquête sur le corbeau… plus malin
BRUXELLES Le Comité P a trouvé, dans sa boîte aux lettres du 52 rue de la Loi, un courrier déposé par un mystérieux corbeau qui accuse nommément d’irrégularités un très haut fonctionnaire de la sécurité du pays. Pour identifier ce corbeau, tous les moyens sont mis en œuvre.
Chef d’enquête du Comité P, le commissaire Berkmoes a personnellement dû visionner des dizaines d’heures d’enregistrements vidéo. L’entrée du Comité P ainsi que le hall du bâtiment sont surveillés en permanence par deux caméras. Mais le corbeau est plus fort : il n’apparaît pas.
Selon nos infos toujours, le ministre de la Justice est informé depuis la semaine passée. Pour sa part, le Comité P n’écarte pas qu’il est la cible, ainsi que l’Ocam, à travers les accusations de ce corbeau, d’une “tentative de déstabilisation” . Moins connu que le Comité P, l’Ocam (Organe de coordination et d’analyse de la menace) est le nouveau service chapeautant tous les autres en matière de terrorisme.
Le corbeau accuse nommément d’irrégularités un très haut fonctionnaire classé dans le top 3 des responsables en Belgique de la lutte contre le terrorisme. Les irrégularités dénoncées portent sur un achat de véhicule de fonction et plusieurs séjours à l’étranger, y compris hors d’Europe.
Remis la semaine passée au ministre De Clerck, un rapport s’inquiète des suites judiciaires réservées aux dénonciations, car les faits peuvent en effet constituer des infractions pénales.
Le document s’étonne d’apprendre d’un membre du Comité P que le “très haut fonctionnaire” mis en cause, qu’il fallait interroger, “semblait informé à l’avance”.
Le Comité P est soumis à l’article 29 qui exige que soient dénoncés au parquet les crimes et délits portés à sa connaissance. “Cette affaire ne nous a pas été communiquée. Non, nous ne sommes au courant de rien” , disait-on hier au parquet de Bruxelles.
La réponse n’exclut pas que le parquet général, voire le procureur général auprès de la Cour de cassation, aient par contre été informés.
Selon nos sources toujours, le “très haut fonctionnaire responsable de la sécurité du pays”, bien que mis en cause, n’a pas été entendu sur PV, mais sur rapport.
Mais dans quelles conditions exactement ? Dans un document dont la DH a eu connaissance, un membre du Comité P fait en tout cas part de son étonnement d’apprendre que le “très haut fonctionnaire” a fait, “à deux reprises” , des déclarations laissant à penser qu’il était au courant… avant d’être interrogé. Au courant de l’existence du courrier anonyme et au courant du fait que le commissaire Henri Berkmoes visionnait les cassettes. Commentaire d’un policier : “Nous, comme policiers, si nous voulons rester efficaces, nous ne prévenons pas à l’avance.”
Les irrégularités éventuelles du très haut fonctionnaire portent sur des voyages (Autriche, Taïwan, Ukraine…) et sur le choix d’acheter un véhicule de fonction – une Volvo 80 S – dans un garage Volvo à Hal.
Au Comité P et maintenant à l’Ocam, on achète beaucoup à Hal (10 Skoda, etc.).
Le Comité P est l’organe chargé de dicter l’exemple à tous les services de police de Belgique.




Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2010

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un CORBEAU chez les POULETS (MAISON BOEUF/CAROTTES)

Message par 6clopes le Mar 4 Mai - 13:26

« Le Comité P ne joue pas son rôle » / VOOGT,FABRICE
mardi 04 mai 2010, 08:40

Selon Gil Bourdoux, un ancien membre Comité P, la « police des polices » ne jouerait pas son rôle. Il évoque une série de faits. Par Fabrice Voogt

Accusé par d’anciens collègues de « pratiques mafieuses », Gil Bourdoux, membre du Comité P de 1999 à 2010, porte une série de faits à la connaissance de la Commission d’accompagnement parlementaire, du procureur général de Bruxelles, ainsi que des ministères de l’Intérieur et de la Justice.

1. Walter Peeters : juge et consultant. Selon Gil Bourdoux, Peeters aurait eu en parallèle la fonction de conseiller du Comité P et une activité de type commercial. Ce qui est illégal.

2. Frank Schuermans : chère carte de crédit. Gil Bourdoux reproche à Schuermans des dépenses injustifiées, le cumul d’avantages et de frais et l’utilisation de la carte de crédit du Comité P pour des frais personnels.

3. Affaire Debeck bis ? Selon Gil Bourdoux, le dernier président en date du Comité P Bart Van Lijsbeth, avec l’accord de l’ex-président Cumps, aurait recruté en 2009 quelqu’un qui n’était pas prévu au cadre et qui avait échoué lors d’un examen précédent.

4. Cela ne doit pas se savoir. Gil Bourdoux dénonce l’étouffement du fond d’une affaire évoquant des marchés accordés par un haut fonctionnaire à un concessionnaire et une société de téléphonie mobile de sa localité.

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-05-04/le-comite-p-ne-joue-pas-son-role-767950.php

6clopes

Messages : 1552
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un CORBEAU chez les POULETS (MAISON BOEUF/CAROTTES)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum