Des membres de Al QAIDA Belgique transférés d'une prison bruxelloise par les services britanniques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des membres de Al QAIDA Belgique transférés d'une prison bruxelloise par les services britanniques.

Message par grand lug le Sam 24 Juil - 16:50

SELON :THE INDEPENDENT: en 2004, les SAS du MI5 ont enleve M.J, un marocain detenu a FOREST / IL appartenait au reseau TRABELSI et AB-DAHMANE
Est ce possible ? oui mais, dans ce cas ci .....? merci si vous avez + d'informations OWEN.

grand lug

Messages : 748
Date d'inscription : 25/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des membres de Al QAIDA Belgique transférés d'une prison bruxelloise par les services britanniques.

Message par Invité le Sam 24 Juil - 22:20

Le contre-espionnage anglais accusé d’avoir enlevé un Marocain dans la prison de Forest
BRUXELLES Sur trois pages dont la une, le très sérieux The Independent , de Londres, accuse les services britanniques d’avoir enlevé un Marocain en Belgique, avec l’aide sinon au su de la Belgique – puisque l’intéressé était incarcéré à la prison de Forest. Il aurait ensuite été mis sous pression puis transféré illégalement en Grande-Bretagne et dirigé vers “une base secrète du MI5” à “une quarantaine de kilomètres de Londres” où le Marocain a été “séquestré quinze jours” , jusqu’à ce qu’il ait tout déballé de l’organisation d’al Qaeda en Europe. The Independent demande l’ouverture d’une commission d’enquête.
Pour “motifs de sécurité” , l’identité du Marocain n’est pas précisée mais selon nos sources, il s’agit de M. J., du réseau Trabelsi.
En avril 2004, M. J. était défendu à Bruxelles par les avocats Catherine Toussaint et Christophe Marchand. Ce dernier confirme qu’au prononcé de l’arrêt Trabelsi le 9 juin 2004, il s’était “fortement inquiété” de la disparition “subite et inexpliquée ” de son client, pourtant détenu à Forest, mais qui semblait avoir disparu physiquement de l’avenue Ducpétiaux sans avoir pu prévenir ses propres avocats.
Le champ d’action des services britanniques sur le sol belge inclut-il l’accès… aux détenus ?
C’est ce qu’affirment M. J. et, au terme de son enquête, The Independant…
Et hier, Me Marchand confirme qu’après avoir été sans nouvelle “pendant des mois”, M. J. l’avait enfin contacté pour organiser un rendez-vous,à Londres. “Je l’ai revu à Waterloo Station, il avait changé de look; il m’a paru apeuré, constamment aux aguets, sur ses gardes".
Chez nous, le terrorisme relève du parquet fédéral, qui se refuse à tout commentaire.
Pour sa porte-parole Lieve Pellens, “la détention fut tout à fait normale” .
Condamné à quatre ans (dont deux avec sursis) en correctionnelle, M. J. avait interjeté appel. Vers mars/avril 2004, M. J arrivé à fond de peine, n’est plus détenu judiciairement, mais pour raison administrative car en séjour illégal, et donc ne relève plus du parquet fédéral mais de l’Office des étrangers, ce qui est différent. Lieve Pellens : “Nous (parquet féréral) n’étions plus compétents”.
Sauf qu’entre-temps, le parquet fédéral avait requis des peines plus lourdes et, s’agissant de M. J., cinq ans au lieu de quatre.
Selon nos sources toujours, l’office des étrangers n’a pas pris en compte cette demande et est passé outre puisque M. J a été “refoulé” – en fait, livré aux Anglais – avant que la peine soit connue le 9 juin 2004.
Cela fait grincer… et dès le 9 juin 2004, la Belgique promet une enquête interne… dont nul n’entendra parler… jusqu’à ces révélations d’hier par The Independent : M. J. dit avoir reçu trois visites à Forest d’un certain “David” qui disait travailler “avec les services belges” mais “pour l’ambassade britannique à Bruxelles ”; son transfert vers Londres a été organisé directement par le MI5 avec prise en charge à la prison de Forest et transfert vers une base secrète via Brussels Airport et Gatwick, à bord d’un jet d’affaires (“20 places” ) spécialement affrété. Et M. J. – “logé, nourri et payé” – a reçu “de nouveaux papiers ” pour déballer les filières d’al Qaeda en Europe. M.J. parle de “pressions” , pas de sévices.
M. J., aujourd’hui 29 ans, intéressait au plus haut point le MI5 anglais pour avoir hébergé Abdessatar Dahmane, l’un des assassins de Massoud, juste avant le 11 septembre.




Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2010

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum